Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 19:13


        Un dolmen souvent cité, même par des auteurs qui ne l'ont jamais vu sur place. 
      Pour en avoir le coeur net, le mieux est donc d'arpenter la petite montagne à laquelle il s'adosse, mais de préférence après avoir visité ailleurs d'authentiques dolmens, par exemple en Bretagne, et si possible après une visite dans l'un des musées qui reconstituent et expliquent la construction de ce genre d'édifices (exemples : Carnac, ou Les Eyzies).  Disons tout de suite que, jusqu'à qu'on me démontre le contraire, je n'ai vu aucun dolmen authentique installé sur un site aussi escarpé que celui d'Unieux.  Allons-y !


          Les Echandes : une presqu'île dans les gorges de la Loire, au confluent du fleuve et de l'Ondaine. Jadis, un hameau bien isolé valorisait les seules surfaces sans pente excessive de ce territoire très accidenté ; depuis quelques années, une magnifique auberge de jeunesse est installée dans les anciennes bâtisses rurales. 
           Lieu de calme, auquel on n'accède que par une route étroite, sinueuse et à fortes déclivités, car à partir du Pertuiset, on doit franchir un col avant d'atteindre le lieu d'accueil.

      C'est là, au col, qu'un escalier vous invite à grimper à la recherche du dolmen. 
      La pente est forte, le chemin pas toujours bien tracé. On le devine sur la photo, montant vers la droite, mais il faut bientôt tourner à gauche pour atteindre dans le bois un sommet arrondi  culminant à  546 mètres : donc une dénivelée de 75 m. depuis le col (ou de 125 depuis Le Pertuiset). 


        Au sommet, descendez le long de la crête, vers la gauche, en direction du sud-est. Dépassez en les contournant par la gauche les pointements rocheux qui accidentent cette crête. Puis cherchez vers la droite, derrière une crête hérissée de pitons granitiques. Vous êtes à l'aplomb du pont du Pertuiset. 

       C'est dans une très forte pente (photo) que vous finirez par découvrir une sorte de table rocheuse (soulignée sur la photo par un restant de neige). 

       Ne trouvez-vous pas ce site plutôt insolite pour un authentique dolmen ?

      Essayons de descendre devant le monument ; il vaut mieux avoir de bonnes chaussures pour arriver à se placer en face, et forcément en contrebas compte tenu de la déclivité. Difficile de prendre du recul : trop de broussailles.


  







  













  Sommes-nous vraiement en présence d'une oeuvre humaine ? Ou d'un chaos  de blocs éboulés depuis les pinacles granitiques voisins ? 
    La question se pose en examinant la position hasardeuse de la table sur les blocs qui la supportent (photo ci-dessous), et l'allure même du bloc de gauche, qu'on imagine difficilement choisi et dressé par des humains. D'ailleurs, lui-même repose sur quelque chose de chaotique....
             
                          
     
 
                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Un coup d'oeil maintenant sur le matériel environnant : un granite diaclasé qui se débite naturellement en dalles plus ou moins épaisses et en blocs souvent parallélépipédiques.

       Certes, cela pouvait fournir à des humains les éléments d'une construction sommaire, mais pour quel usage ? Trop petit en tout cas pour une tombe ou un abri, de surcroît bien inconfortable....Sinon, lieu d'un culte ? Mais sur un site trop malcommode et difficile d'accès pour que des gens s'y rassemblent....             
                                                                        
    
  

 

        Pour ma part, je pense jusqu'à preuve du contraire que  c'est le hasard de chutes de blocs détachés des parois rocheuses qui a fabriqué ce dolmen, ce qui n'exclut pas qu'il ait été un site repéré de tous temps pour la qualité du tableau qui s'offre aux regards.

 

         Car, si escarpé qu'elle fût, la péninsule des Echandes a été occupée et aménagée jusque dans ses parties hautes comme en témoignent les murets que l'on peut observer

sur le versant nord, à proximité de l'itinéraire de montée, en gros à la limite floue mais réelle entre la hêtraie qui domine vers le bas et la pinède plus présente à l'approche de la crête.  


                                                                                                             
      C'est dans cette zone que se situe sur un petit replat, un peu en contrebas sur le côté nord de la  ligne de crête,  l'énigmatique structure courbe reproduite sur la photo de droite : peut-être le vestige d'un abri circulaire à la manière des bories : genre de ces constructions précaires dont on sait qu'elles peuvent dater de périodes pas tellement lointaines (entre le Moyen-âge et le 19ème siècle).

     Quant au dolmen, que chacun en pense ce qu'il veut.  L'essentiel est qu'il soit le but d'une belle et presque insolite promenade.
     Il a pu être aussi l'occasion de chantiers bénévoles de débroussaillage, opération nécessaire de temps en temps ; par exemple, en 1988, des jeunes animés par le Centre social d'Unieux, avec l'aide de la Municipalité, ont nettoyé les abords, et gagné ainsi de quoi participer au financement  d'un voyage en Corse. Comme quoi un dolmen, qu'il soit vrai ou imaginaire, peut-il se révéler utile à qui sait s'en servir....pour le tourisme par exemple. 

      Je précise : il vaut mieux avoir de bonnes chaussures, et se soucier d'accompagner les jeunes enfants, en raison des risques de chutes dans les escarpements qui dominent le méandre de la Loire. Quant au balisage, il y a bien çà et là de petites marques accrochées aux arbres, mais il faut être vigilant pour les repérer.

      Attention : les pique-niqueurs sont priés de ne pas laisser leurs déchets dans cette forêt encore indemne de ce genre de salissures.

BONNE PROMENADE !

René Commère.


                                                                                                                   

    


                                                                                                                      

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Patrimoines en Région stéphanoise
  • Patrimoines en Région stéphanoise
  • : Blog dédié à des articles et informations sur les patrimoines de Saint-Etienne et environs (Loire), particulièrement le val d'Ondaine autour de Firminy.
  • Contact

Recherche

Liens