Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 11:33
       
Avant-propos, sur l'organisation touristico-administrative des gorges de la Loire dans la région stéphanoise. 
    
      Cet article sur les gorges de la Loire entre Le Pertuiset et le barrage de Grangent évoque un territoire qui, malgré sa manifeste  unité paysagère,  se partage entre les cinq communes d'Unieux, de Caloire, de Saint-Etienne (pour Saint Victor), de Chambles et de Saint Just-Saint Rambert). Pour les trois premières, appartenant à la Communauté d'agglomération de Saint Etienne-Métropole, l'information et la valorisation  touristiques sont l'affaire de TOTEM, office intercommunautaire créé en 2007.
       Les territoires de Chambles et de Saint Just- Saint Rambert, relèvent de l'Office intercommuanutaire de tourisme de  Loire-Forez (siège à Montbrison, bureau d'accueil à Saint Rambert)).
       Il n'existe donc pas d'organisme touristique habilité à faire valoir l'ensemble des territoires des gorges.
       C'est encore plus manifeste si on y ajoute la partie amont entre Le Pertuiset et Aurec, puisqu'on y trouve Saint Paul en Cornillon ((valorisé par TOTEM), mais aussi Aurec et Saint Maurice en Gourgois, situés en Haute Loire, donc dans la région Auvergne.
      C'est là l'héritage de découpages administratifs fondés sur des  frontières traditionnellement  accrochées à des obstacles naturels, dont résulte pour l'instant  l'absence de documentation touristique sur l'ensemble !
      Il existe bien un  syndicat mixte d'aménagement des gorges de la Loire (SMAGL), créé en 1969, seule structure d'action intecommunale sur l'ensemble de ces territoires (Haute Loire exclue). Mais, compétent en matière d'aménagement et d'animation des sites, il n'a pas vocation à s'occuper de tourisme. En outre, menacé de disparition depuis deux ans, son action se limite à l'entretien du paysage. Son bulletin périodique d'information, précédemment distribué dans les communes adhérentes, ne paraît plus. A son actif, le classement des gorges en espace naturel protégé.
_________________________

Toute l'année, mais plus encore avec les beaux jours, on se promène dans la partie la plus "sauvage" des gorges de la Loire, celle que ne parcourt aucune route, et dont beaucoup de lieux ne sont accessibles que par de bons chemins piétonniers (à noter l'inexistence de cheminements piétonniers le long de la rive ouest du lac.

. En gros, cela va du Pertuiset ( Unieux) au barrage de Grangent : six kilomètres et demi à vol d'oiseau, entre huit et neuf si l'on épouse les sinuosités du fleuve.


    Un exemple :  cet extraordinaire méandre de la presqu'île du Châtelet, au-dessous de Saint Victor. L'amont est à gauche. Chambles est au sommet du versant qui nous fait face ; c'est de là que part l'unique et plaisant chemin piétonnier en forte pente conduisant vers ce site, transformé en île depuis l'inauguration du barrage de Grangent (1957) ; mais une île accessible à pied sec grâce au pont qui enjambait l'ancienne voie ferrée aujourd'hui noyée sous les eaux.
    
        Au milieu de cette photo, prise d'un rocailleux chemin de crête reliant Les Camaldules à Chambles (donc sur la rive ouest des gorges), c'est le village de Saint Victor, annexé en 1969 par la commune de Saint-Etienne qui souhaitait se doter d'un site touristique et résidentiel, avec un port de plaisance sur le nouveau lac, ce qui en outre autorisait la ville à prendre le nom de Saint-Etienne sur Loire.
Le fleuve arrive à droite, conflue ave l'Iseron dont le golfe agrandit le site du port, puis décrit un ample méandre qui occcupe la moitié inférieure de l'image.

    Continuons vers l'aval jusqu'au site réputé de l'île de Grangent. Isolés sur leur un socle de granite, les restes du château et d'une chapelle du 11ème siècle décorent les abords du barrage mais restent un espace privé qui ne se visite pas.
   Nous sommes sur le territoire de la commune de Saint Just-Saint Rambert.




    Rive gauche, presque en face (commune de Chambles) : le hameau aujourd'hui désert des Camaldules, ancien refuge de moines cherchant à vivre à l'écart du monde pour y pratiquer la règle de Saint Benoît. Fondé en 1628 par Vital de Saint Pol, avec deux compagnons. Au 19ème siècle, ce fut une ferme isolée, mais moins que depuis la formation du lac de barrage. Autour de l'église du 17ème siècle, dans un site verdoyant plein de charme, quelques maisons plus ou moins entretenues. Pour y accéder : en bateau si possible, sinon par deux rudes chemin descendant, l'un d'Essalois, l'autre de Chambles.
       Très fréquenté par les promeneurs, sur la rive droite (côté est), ce tronçon de l'ancienne voie ferrée, avec ses tunnels et ses viaducs conduit un peu au-delà de la Noierie, avant de disparaître dans les eaux du lac. Quelques chemins s'en échappent vers le haut des versants. On peut ensuite continuer par un sentier vers Saint Victor. Un autre, au départ de l'ancien hameau de la Noierie (jadis, avant le chemin de fer, lieu d'embarquement du charbon de l'Ondaine sur les barques appelées "rambertes"), conduit à un site d'escalade d'où l'on surplombe l'ancien viaduc ferroviaire.













        Un panorama inoubliable attend ceux qui oseront grimper au sommet de la tour de Chambles : un escalier d'abord, puis des échelles....Il vaut mieux accompagner les enfants. Pour ceux qui hésiteraient à monter, le panorama reste de grande ampleur depuis le pied de la tour. 
                                                                               
 
      Il  resterait beaucoup à dire et à montrer ! Pour une visite plus complète et des promenades variées, pourquoi ne pas envisager une étape et même quelques jours de séjour dans la magnifique auberge des jeunesse des Echandes, installée dans un ancien hameau rénové ,aujourd'hui totalement isolé sur sa presqu'île, au fond des  gorges de la Loire, à quelques minutes du Pertuiset ? Un site unique.... 

Autres articles de ce blog sur les gorges de la Loire :
-  Le Pertuiset (Unieux) : un by-pass en question (5 mai 2009)
-  Un dolmen à Unieux : préhistoire, ou géologie, aux Echandes ? ( 14/ 01/ 2009).
-  Gorges de la Loire : Le Pertuiset et ses histoires de ponts (11 juillet 2008).
- Unieux : le moulin de la Fenderie ( 3 juin 2008).

et une page :
- 2 novembre 2008 à Grangent (image spectacualaire du barrage au moment de la de la crue de la Loire ).  

 Références touristiques : www.tourisme-st-etienne.com
                                             www.st-etienne.tv
                                             www.loire-forez      
   René Commère.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Patrimoines en Région stéphanoise
  • Patrimoines en Région stéphanoise
  • : Blog dédié à des articles et informations sur les patrimoines de Saint-Etienne et environs (Loire), particulièrement le val d'Ondaine autour de Firminy.
  • Contact

Recherche

Liens